Surfons Tranquille: Victime du Cryptojacking ?

La semaine dernière, nous évoquions les monnaies virtuelles et les risques qui y sont associés. L’occasion de partager l’alerte que le Centre Cybersécurité Belgique a récemment lancée et qui concerne le cryptojacking. Pour comprendre cette technique, revenons en quelques lignes aux fondamentaux de la fabrication de la monnaie virtuelle.

Comme le précise le CCB, pour obtenir un Bitcoin ou toute autre variante de la cryptomonnaie, un ordinateur doit effectuer de nombreux calculs qui vont nécessiter une quantité d’énergie importante. Pour avoir effectué ces calculs, l’ordinateur ou le smartphone sera récompensé en Bitcoins. Ce processus est connu sous le nom de cryptomining ou minage de cryptomonnaie.

Mais comme cette cryptomonnaie rencontre un grand succès, la quantité de machines, nécessaire à sa fabrication, ne cesse d’augmenter.

Comme nous ne sommes pas toujours désireux de participer à cette activité, les personnes qui y sont actives vont tenter d’accéder à notre appareil, à notre insu, pour générer cette monnaie virtuelle.

C’est ce qui fera de nous une victime du cryptojacking.

Si votre ordinateur ou votre smartphone est concerné, vous allez constater un ralentissement important mais également un épuisement rapide de la batterie. La chaleur générée par votre appareil sera aussi plus importante, ce qui retiendra votre attention.

Pour vous préserver de l’infection de votre ordinateur ou de votre smartphone, le CCB vous invite à utiliser votre antivirus et un bloqueur de fenêtres surgissantes, comme AdBlock+.

Si vous utilisez des extensions pour votre navigateur Internet, soyez aussi attentif à la source et ne choisissez que celles qui vous sont proposées par une structure fiable. Si certaines ne vous sont plus utiles, supprimez-les.

Sur son site Safeonweb, le CCB vous détaille également comment vous allez pouvoir vérifier le niveau d’activité et les performances de votre ordinateur en activant la fonction "Performance" sous Windows ou le "moniteur d’activité" si vous utilisez un Mac.

Vous trouverez également le lien d’un site qui vous permettra de contrôler que votre navigateur internet est correctement sécurisé.