Une arnaque qui touche la jeune génération

La Fédération belge du secteur financier vient de mettre au jour une arnaque qui cible les jeunes. Certains d’entre eux se voient manipuler pour transférer de l’argent issu d’escroqueries. Explications avec Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale.

La Fédération belge du secteur financier tire la sonnette d’alarme. En cause, une arnaque touchant la jeune génération. Faisant miroiter une récompense financière à leurs proies, des escrocs leur réclament un service. « Concrètement, ils vont leur demander de prêter leur carte bancaire et de communiquer leur code PIN. Disposant de ces informations, ils vont pouvoir faire transférer l’argent, provenant d’une arnaque, sur le compte correspondant et, ensuite, ils en retirent le montant dans un distributeur automatique », détaille Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale dans sa chronique « Surfons Tranquille ».

Afin d’entrer en contact avec leur cible, les arnaqueurs utilisent les réseaux sociaux comme Instagram, Snapchat ou encore WhatsApp. Des contacts sont également pris à la sortie des écoles ou dans le bus qui y mène les élèves.

Votre responsabilité engagée

Une fois l’argent obtenu, les escrocs l’utiliseront dans des casinos ou pour effectuer des achats en ligne. Et bien évidemment, le jeune ne verra jamais arriver la récompense promise. Par ailleurs, il en perdra également sa carte bancaire. « En acceptant, il se met en position de faiblesse car les escrocs peuvent revenir vers lui et lui demander de recommencer. Et s’il refuse, il peut aussi être menacé, y compris physiquement. Dans ce rôle de « mule » qu’il a accepté, il risque aussi des poursuites judiciaires puisque, sans son intervention, l’escroquerie ne peut être finalisée. » La responsabilité des parents est également engagée dans le cas d’un mineur. « C’est à eux que seront réclamés les dommages et intérêts », prévient Olivier Bogaert.

Quelques conseils

Le commissaire expose donc quelques conseils : « N’hésitez pas à parler de la situation décrite avec vos enfants. Expliquez-leur qu’ils doivent être réactifs face à ces profils qui leur promettent de l’argent rapide et facile. En les bloquant et en les signalant. Enfin, rappelez-leur qu’il ne faut jamais prêter son compte bancaire ou sa carte et en communiquer les codes. »